contact@alpinevalue.fr     +33 (0)9 50 09 12 27

⌟ Risk Management

AVA a fait du Risk Management (gestion du risque) un de ses axes forts de compétence, de sorte que la protection des actifs des familles conseillées soit une ligne d’action permanente et structurelle du Family Office.

Il s’agit là d’un dispositif essentiel pour renforcer la capacité de résistance d’un groupe familial aux aléas économiques, industriels et financiers et pour mieux fédérer les partenaires bancaires autour du groupe et pouvoir élargir les sources de financement au-delà du cercle des banques partenaires.

Dans cet esprit, AVA accompagne les groupes familiaux

  • sur la composante entreprise:
    • dans la construction de deux variantes essentielles du business plan, Cas management et Cas dégradé, et leur articulation, présentation aux partenaires financiers
    • dans l’élaboration de stress tests afin de renforcer la préparation-réflexion sur la robustesse de sa structure de financement.
  • sur la composante privée: AVA exerce une fonction d’analyse des investissements envisagés, de leur impact en termes de diversification sur l’ensemble du portefeuille de la famille.

?

Questions courantes

Pourquoi la dimension du risque occupe t’elle une place si importante au sein d’AVA?

C’est un trait distinctif d’AVA: tout dans notre ADN, dans l’histoire des individus qui composent l’entreprise pointe dans la même direction, celle de la volonté préalable de comprendre et maitriser les risques pris.
Nous préférons souvent renoncer à une opportunité si le risque n’est pas cadré; au final le risque est essentiellement de notre point de vue un mixte d’analyse, de prudence et de discipline.
Nous ne sommes pas des caméléons, des conseils tièdes dont on ne saurait pas très bien s’ils recommandent de faire ou de ne pas faire telle ou telle opération: nos avis sont souvent tranchés et pragmatiques, nous raisonnons toujours en nous mettant à la place du client (cette posture propre au Family Office est donc très différente de celle des banques ou des CGP classiques).

Est-ce que trop penser en termes de risque ne conduit pas à ne plus rien faire?

Penser le risque n’est pas éviter le risque; le risque c’est l’incertitude ou la volatilité des valeurs économiques et patrimoniales que l’on s’efforce de préserver et faire croître. Nous pensons que si le « risque 0 » n’existe pas et ne correspond pas à une stratégie adéquate de portefeuille, le risque maîtrisé et cohérent avec les contraintes propres de chaque client correspond au chemin d’équilibre qu’il faut s’efforcer de suivre.

En quoi le risque a t’il influé sur les conseils en investissements financiers en 2016?

Le risque nous a conduit à recommander 3 inflexions: réduire les positions dans les indices européens pré vote du 23 juin sur le Brexit, accroître l’exposition à l’économie américaine et rester globalement modestement investis post Brexit dans ce qui ressemble de plus en plus à « une veillée d’armes ». Presque toutes les sociétés de gestion et les banques n’envisageaient pas le Brexit et parlaient alors du « Bremain ». Le résultat malheureux du vote du 23 juin a validé notre analyse et notre crainte. Les portefeuilles que nous conseillons restent donc assez liquides, avec une exposition aux USA renforcée et la fixation du décor politique des prochains mois devrait nous permettre de préciser le calendrier de nos recommandations d’investissements complémentaires.

Et l’Asie dans tout cela?

L’Asie semble être un canal d’investissement intéressant en 2016. Pour notre part nous l’avions sorti des expositions géographiques conseillées depuis la crise chinoise de juillet-août 2015. Nous nous intéressons à nouveau à l’Asie de manière marginale.

 

« C’est quand la mer se retire que l’on voit ceux qui se baignent nus »

Warren Buffet

Alpine Value Advisory - Value(s) first

    • Vision long terme
    • Approche transversale
    • Ethique professionnelle
    • Services sur-mesure

Carte d’identité professionnelle →     Rencontrons-nous →